planchers-beton-leger-p
planchers-beton-leger

planchers-beton-leger

Composition du béton

Utilisé pour le coulage ou la fixation de dalles, la pose de fondations et la fabrication de blocs, le béton est omniprésent dans la construction. Solide et économique, le béton offre une grande résistance et supporte de lourdes charges, même sous l’eau. Différent du mortier, car il contient des graviers, le béton est aussi très modulable ce qui lui permet de pouvoir adopter de nombreuses formes.

Généralement constitué d’un mélange de matériaux de nature minérale, sa composition peut varier en fonction des constituants utilisés.  Vous aviez déjà lu la définition du béton léger, voici l'explication de la composition du béton ! 

Le choix de la formulation de votre béton va dépendre de l’usage auquel il est destiné, des exigences concernant sa résistance à l’usure ou à la charge. Selon sa composition et sa mise en oeuvre, son aspect et ses performances peuvent vraiment varier. Parmi les ingrédients du béton, on retrouve : des liants, des granulats, des adjuvant et de l’eau.

Les granulats ou agrégats :


Aussi appelés agrégats, les granulats sont les principaux composants du béton. Le choix du type de granulat est donc une étape importante qui nécessite de prendre en compte les performances attendues. Les granulats sont des fragments de roche. Mais leurs natures, leurs formes et leurs caractéristiques vont varier selon les gisements dont ils sont issus et leurs techniques de production. Parmi les plus connus, on retrouve le sable et les gravillons.
Deux sortes d’agrégats se distinguent par leur composition :

- Les granulats naturels ne subissent aucune modification. Ils sont composés de porphyre, de trapp ou de calcaire.
- Les granulats artificiels résultent d’un procédé industriel. Ils sont composés par exemple de mâchefer, de laitier, de granulats recyclés ou d’argile expansée.

Les adjuvants :


Les adjuvants sont des produits chimiques incorporés à faible dose, au moment du mélange des composantes du béton. Leur objectif est de modifier les propriétés physiques et chimiques du mélange pour améliorer certaines caractéristiques du béton. Il existe différents type d’adjuvants permettant de répondre à plusieurs problématiques :

- Les accélérateurs ou retardateurs : qui vont permettre d’accélérer le durcissement ou au contraire de retarder de prise du béton.
- Les plastifiants : qui facilitent la mise en place du béton frais en augmentant son affaissement et son étalement. En plus d’augmenter la maniabilité, certains plastifiants réduisent aussi la teneur en eau du béton et améliorent leur résistance.
- Les pigments : qui permettent de colorer les bétons destinés à être apparents.
- Les entraîneurs d'air : qui augmentent la durabilité grâce à leurs composantes antigel.
- Les agents de mouture : qui permettent de lutter contre la réagglomération.

Les liants :

Un liant est un produit qui permet d’agglomérer toutes les matières inertes telles que le sable et les gravillons. Les liants les plus utilisés pour dans la construction sont : le ciment, le bitume, l’argile et la chaux. Mais le liant le plus utilisé pour la conception de béton est le ciment. Liant hydraulique qui se forme et durcisse au contact de l’eau, le ciment séduit les professionnels grâce à sa bonne résistance et sa vitesse de prise.

L'eau de gâchage :


L’eau de gâchage permet quant à elle, d’hydrater le ciment et de lier les constituants du béton entre eux. Lorsque l’eau est ajoutée au reste du mélange, on obtient une pâte. Son homogénéité va varier en fonction du dosage que vous avez choisi. L’ajout de l’eau va rendre votre mélange plus maniable, ce qui vous permettra d’appliquer votre béton en toute facilité.

Sources : Wikipédia et guidebeton