les spécialistes en béton autonivelant au Québec!

résidentiel - commercial - institutionnel - industriel

GAMME COMPLÈTE DE BÉTON AUTO NIVELANT DE QUALITÉ SUPÉRIEURE
À BASE DE GYPSE OU CIMENTAIRE CGC LEVELROCK

APPELEZ-NOUS

10 faits insolites sur l’histoire du béton

2017-10-24

 

Le béton est un matériau qui a beaucoup évolué au cours des siècles et dont on attribut les premières origines à l’Egypte Antique. C’est une suite de découvertes techniques et d’inventions qui ont permis de contribuer à ce qu’est le béton aujourd’hui. 

DÉCOUVREZ QUELQUES FAITS HISTORIQUES SURPRENANTS SUR LE BÉTON, DES PRÉMICES DU MORTIER À LA RÉVOLUTION DU BÉTON LIQUIDE.

1. Les traces les plus anciennes de mortier remontent à -2600, en Égypte, sur la pyramide d’Abu Rawash. 

2. C’est à l’ingénieur français Louis Vicat que l’on attribut l’invention du ciment artificiel, en comprenant et posant les fondements du principe d’hydraulicité. Il invente également le clinker (mélange de calcaire et d’argile cuits) qui permet d’inventer le Ciment Portland. 

Néanmoins, il ne dépose pas de brevet. C’est l’anglais Joseph Aspdin, inventeur et briquetier, qui s’en charge, confiant par la suite à son fils la fabrication du Ciment Portland.

3. Les premières constructions réalisées avec du béton de ciment prompt naturel datent de la fin du XVIIIème siècle. A l’époque, le béton était moulé pour réaliser des pierres artificielles. Les pierres de béton et le béton moulé en général se développent d’abord dans le paysage architectural Européen au XIXème siècle.  

4. L’origine du béton armé ne revient non pas à un ingénieur mais à un jardinier, Joseph-Louis Lambot. Férus d’expérimentations, Joseph-Louis Lambot créé à partir de d’armatures de métal et de mortier des caisses pour ses orangers (1845) ainsi qu’une barque (1845). Il ne dépose de brevet qu’en 1855 pour son invention qu’il nomme le Ferciment. 

5. L’intérêt pour les découvertes de Joseph Louis Lambot pousse des ingénieurs Anglais et Américains à développer le concept pour l’appliquer à la construction. Si les Anglais baissent les bras rapidement faces aux échecs des procédés et à de nombreux détracteurs ; les Américains persévèrent et commencent à utiliser le béton armé dans les années 1880. Parallèlement en France, l’entrepreneur et ingénieur François Hennebique poursuit les expérimentations sur le béton armé et documente ses travaux, notamment en créant la revue « Le Béton Armé ». S’en suivent au cours des décennies suivantes de multiples avancées technologiques qui ont permis d’arriver au matériau que nous connaissons aujourd’hui. 

6. L’idée de faire vibrer le béton pour mieux le mettre en place revient à Eugène Freyssinet, ingénieur des ponts et chaussés. Il s’agissait alors d’installer des systèmes de vibrations autour des coffrages. Les premiers brevets des vibrateurs pneumatiques tels que nous les connaissons aujourd’hui datent de 1928. 

7. Pendant et après la Seconde Guerre Mondiale en Europe, le béton devient un matériau incontournable. On estime que l’ouvrage monumental que représentait la construction du Mur de l’Atlantique, destiné à protéger les côtes de l’Ouest et du Sud de l’Europe des invasions des Alliés, a occupé 80 % de la production de béton de la France pendant la guerre. Ensuite, pendant la longue période de reconstructions des pays bombardés, le béton s’impose comme un matériau efficace permettant de construire de nouveaux édifices, notamment des grands ensembles de logements. 

8. Le béton léger autoplaçant qui ne nécessite aucun système de vibration pour le mettre en place, a été inventé au Japon dans les années 1980. C’est une véritable révolution dans le domaine de la construction. Pour en savoir plus sur le béton autoplaçant, consultez notre article dédié. 

9. Le béton de ciment est le matériau de construction le plus utilisé au monde : deux tiers des habitations sont construites en béton. 

10. Le béton de ciment est le deuxième minéral le plus consommé par l’homme, le premier étant l’eau potable.

contactez-nous dès aujourd’hui

pour une soumission ou des informations supplémentaires

CONTACT